Bonjour,

aujourd'hui je peux enfin vous montrer les étiquettes que j'ai réalisé pour mes pots de miel et vous expliquer toutes les opérations que nous avons effectués de l'extraction aux pots de miel.

Pour réaliser ces étiquettes j'ai utilisé les tampons de chez InfinimentscrapDesign.

J'ai d'abord réalisé 3 sortes d'étiquettes...

DSC_0045

... tout ce qu'il y a sur les étiquettes a son importance...

DSC_0044

... sur les pots de miel, il doit toujours avoir le nom de l'apiculteur et son adresse, la précision du type de miel, son origine (il ne figure pas sur les étiquettes prisent en photos ici, mais je l'ai rajouté à la main avec un petit drapeau belge), son poids net, la date de sa mise en pot et la date de sa péremption. Si vous ne voyez pas cela sur l'étiquette de votre miel, vous devriez être septique sur la qualité de miel. Certains miel sont vendus en grande surface, mais ce n'est pas du miel mais du sirop de sucre mélangé avec du miel.

DSC_0046

Après avoir réalisé ces étiquettes, je les ai photocopiées sur du papier autocollant, que j'ai ensuite découpé pour les coller sur les pots de miel une fois remplis.

19657270_1282398668548752_511244923735493768_n

Et puis, comme il est important de savoir comment se conserve le miel pour pouvoir l'utiliser correctement, j'ai réalisé des petits folders que je donne avec le pot de miel.

DSC_0272a

DSC_0273a

Et maintenant voici comment on passe du miel stocké dans les alvéoles des cadres des cires pour atterrir ensuite dans un joli pot en verre.

Le samedi 10 juin au soir, nous avons placé un chasse abeille (photo ci-dessous) qui consiste aux abeilles de descendre dans le corps, pour ne plus savoir remonter dans les hausses ensuite. Le lendemain matin nous devons retirer les cadres assez tôt car nos amies les abeilles comprennent vite comment remonter dans les hausses malgré le chasse-abeilles.

Résultat d’images pour CHASSE-ABEILLES

Nous avons remplacé les cadres de miel par des cadres de cire pour la première hausse. Lorsque les cadres de cires ont été bâtis et remplis de miel, nous avons placé la deuxième hausse dans laquelle nous avons mis des cadres de cires gaufrées bâties (cadres qui contenaient le miel que nous avons extrait) , ce qui permet aux abeilles de sauter une étape, celle du bâtissement des cires et c'est aussi grâce à cela que en un mois et demi, nous pouvons à nouveau récolter du miel.

RUCHE

 

Ensuite nous avons procédé comme .

Avant de désoperculer les alvéoles, nous devons vérifier le taux d'humidité du miel. Il ne peut pas dépasser 18% car il ne se conservera pas correctement. Le nôtre était à 16%.

Nous devons ensuite retirer la cire de chaque alvéoles avec un peigne, pour ensuite placer les cadres dans une centrifugeuse qui fera sortir le miel des alvéoles. Ce miel est ensuite filtré d'abord dans un tamis et ensuite dans un filtre à fines mailles.

extraction du miel 1

 

EXTRACTION DU MIEL 2

Lorsque le miel est récolté dans des seaux, on peut le mettre dans un maturateur ou le laisser dans les seaux, puis il faut le laisser décanter 24h00 minimum. Le temps que toutes les petites bulles et éventuelles impuretés remontent à la surface. S'en suit une fine couche blanche recouvrant le miel. Celle-ci est retirée avec un torchon légèrement humide, placé sur la couche blanche, bien posé sur celle-ci et ensuite il suffit de retire le torchon qui retire complètement cette fine couche.

Puis commence le travail de l'apiculteur.

Tous les jours pendant 10 min, 2 fois par jour, nous devons mélanger le miel avec une foreuse et un mélangeur en queue de cochon.

Résultat d’images pour mélangeur en queue de cochon

Ce mélange doit être exécuté si l'on désire obtenir un miel tartinable.

Le miel qui est à la base translucide devient opaque. Il faut que le miel colle à une cuillère et forme un ruban lorsqu'on le laisse s'écouler.

Cette opération doit se faire dans une pièce qui se situe entre 14 et 20°C. Il faut vraiment faire très attention à tous ces paramètres.

Il nous a fallut pratiquement deux semaines pour qu'il obtienne la bonne texture et pour que nous puissions le mettre en pot. Les pots de miel étaient dans la même pièce que le maturateur qui contenait le miel; ceci  afin qu'ils aient la même température. Car si nous avions stockés les pots de miel vide dans une pièce plus froide, nous aurions pu avoir des marbrures dans le miel. Ce qui ne change rien à la qualité du miel mais ce n'est pas très beau pour la vente.

19748591_1282723128516306_4308615046232335558_n

 

DSC_0272a

Et voilà notre premier miel de printemps. Samedi nous récolterons déjà notre miel d'été.

J'espère que j'ai été plus ou moins clair  dans mes explications.

Gros bisous.

Françoise